Accueil> Un jardin merveilleux

Le jardin merveilleux de l’Ermitage

Contenu de la page : Le jardin merveilleux de l’Ermitage

Il était une fois, un moine qui habitait dans une grande Abbaye au milieu des eaux, sur une île. Cette île était située sur la Saône, elle s’appelait l’Ile Barbe. Ce moine avait obtenu l’autorisation du chapitre de Lyon de se retirer du monde, de construire une chapelle et de fonder une récluserie à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or.

Ce moine s’appelle frère Henri. Il choisit de bâtir sa chapelle dans un lieu incroyable, exceptionnel, il décide d’installer sa chapelle sur le Mont Cindre, l’une des sept collines du Mont d’Or, face aux collines de Fourvière et de la Croix Rousse, loin du monde … mais avec vue sur le monde.

Car depuis sa colline du Mont Cindre, notre moine voit le Monde : le Rhône, la Saône, Lyon. Il voit les Alpes et les cimes du Mont Blanc.

Pendant trois siècles, les Ermites se succèdent au Mont Cindre.

Puis c’est la Révolution, l’Ermitage est saisi par l’Etat et vendu à un habitant du village.
La cloche de l’Ermitage est fondue.

Mais les citoyens de Saint-Cyr restent attachés à leur Ermitage, alors, en 1800, ils rachètent l’Ermitage avec la vente aux enchères de la récolte des noyers de la commune. Les Ermites reviennent s’installer de façon très continue au Mont Cindre et vont modifier fortement les lieux.

Dans cette rubrique